Titre : Rester seul auprès de mon frère handicapé ?

Eloi : Nous sommes 5 enfants. 3 ont quitté la maison. Notre frère handicapé moteur est le 4ème. Et moi je reste seul avec lui. Je m’inquiète pour l’avenir.

Avec le départ de vos frères et sœurs ainés, la question de l’avenir se pose. Il s’agit bien de votre avenir et de la place que votre frère handicapé y prendra. Votre inquiétude dit sans doute que cette question n’a pas été abordée (ou trop peu) avec votre famille. N’hésitez pas à en parler à plusieurs en y incluant votre frère handicapé et vos parents. Imaginer est source d’inquiétude, comprendre, partager, ouvrir des pistes apaisent.

Votre frère handicapé a sans doute des besoins spécifiques, les vôtres ne sont pas, pour autant, à étouffer. Construire votre vie, déployer vos talents, répondre à votre vocation, être heureux, développer votre réseau social, avec la réalité d’une famille touchée par le handicap, voilà ce que à quoi l’avenir vous invite ! Les liens que vous tissez avec votre frère handicapé donneront une couleur particulière à votre vie. Avec votre frère, vous avez appris des choses que beaucoup d’autres ne connaissent pas mais c’est à vous que reviennent les choix à faire pour construire votre avenir.

Dans votre question, j’entends la peur de la solitude. Votre frère est-il proche d’associations où il peut créer d’autres relations, se faire des amis ? Si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de notre service « Ecoute-conseil ». Il ne serait pas juste que vous soyez le seul lien social de votre frère. Il est certainement capable de donner et de créer des liens en dehors de sa famille. Je vous invite à venir à la prochaine journée des frères et sœurs qu’organise l’OCH. Venez avec vos autres frères et sœurs. S’ils ont quitté le domicile familial, leur lien avec vous et avec votre frère handicapé n’est pas rompu. Vous vous enrichirez tous, de l’expérience de pairs.