Je découvre mon frère handicapé

Vincent : J’habite très loin de mon frère aîné, handicapé. Je n’ai jamais été proche de lui. Je viens de passer quelques jours de vacances avec lui où je l’ai découvert. Ma sœur qui a la tutelle voit d’un mauvais œil ce rapprochement.

La distance que la vie a imposée, distance par la différence d’âge, et distance par l’éloignement géographique, n’a jusqu’ici pas aidé à créer des liens entre vous.

On ne peut que se réjouir de ce que ce temps passé avec votre frère vous ait permis de découvrir une personne avec ses qualités, ses richesses et peut être aussi ses difficultés.

Votre sœur a probablement beaucoup pris en charge votre frère jusqu’ici, jusqu’à prendre la responsabilité de la tutelle. Pourquoi peut-elle s’inquiéter, ou redouter ce rapprochement ? Il est important pour vous de vous mettre à se place pour essayer de comprendre sa réaction…

A-t-elle peur de ne plus avoir l’affection de votre frère, que vous preniez sa place auprès de lui ? Peut-elle se dire « jusqu’ici il ne s’est jamais occupé de rien, et voilà qu’il s’immisce dans notre vie ? » ou bien « il va se mêler des décisions que je dois prendre en tant que tutrice » ? Votre sœur a sans doute besoin que vous la rassuriez, qu’elle puisse vous envisager comme un soutien dans sa responsabilité et non comme un rival ou un empêcheur de tourner en rond. Il me semble nécessaire que vous ayez une vraie conversation avec elle, pour déterminer la place de chacun auprès de votre frère, et que vous puissiez la rassurer et fonctionner ensemble dans la fraternité et la solidarité, plutôt que dans la méfiance et la peur.