Dépressive et bonne mère ?

Valentine : Je me sens dépressive, je pleure beaucoup. Comment être une bonne mère pour mon enfant de deux ans ?

J’entends dans votre question que pleurer et se sentir dépressive serait un obstacle au fait d’être une bonne mère.

Qu’est-ce qu’être une bonne mère justement ? N’est-ce pas aimer son enfant sans condition, le soigner et le chérir jour après jour, lui apporter ce qui vous semble être le meilleur possible pour sa croissance tant physique qu’intellectuelle et spirituelle ?

Le fait que vous vous sentiez fragile n’est pas un frein au fait que vous puissiez être une bonne mère. La fatigue, les larmes, la lassitude font partie de toute vie, peut-être plus encore de celle d’une jeune maman car chacun sait combien s’occuper d’un enfant peut demander d’énergie.

Pourquoi ne pas dire à votre enfant cette fatigue. Un tout petit capte beaucoup plus de choses que ce que l’on imagine et votre fille peut comprendre à travers vos mots un peu de ce qui se passe en vous.

Il est important aussi que vous puissiez prendre du temps pour vous, pour vous détendre et vous ressourcer. Etre une bonne mère c’est aussi cela : prendre soin de soi pour être à même de prendre soin des autres de son mieux.

Et dans ce soin envers vous-mêmes pourrait s’insérer un soutien par un professionnel. Votre état dépressif n’est pas à négliger sans pour autant vouloir dramatiser. N’hésitez pas à consulter.

Les écoutantes de l’équipe Ecoute-Conseil de l’OCH sont là pour vous aider dans cette réflexion si vous le désirez. .