La beauté des métiers d’aide à la personne

© Fotolia

La beauté des métiers d’aide à la personne

"Vous partez déjà, Corinne ? Dommage, avec vous je me sens moins seule.". Corinne s’entend souvent dire cela des personnes qu’elle visite dans son travail. Elle est auxiliaire de vie. Courses, ménages, cuisine, aide au lever, à la toilette, les tâches sont très diverses, ses compétences aussi.

Elle aime s’ajuster aux besoins de chacun. Il y a une personne Alzheimer qui souvent lui demande de chanter et de danser avec elle. Corinne aime le faire, quitte à réduire un peu le ménage, parce qu’elle sent que c’est important. Un jour la fille de cette dame lui a dit qu’elle espérait qu’elle continue longtemps auprès de sa maman. Pour Corinne, pas de meilleure façon de la remercier.

Corinne aime profondément son métier. « Je ne l’échangerais pour rien au monde » dit-elle en ajoutant « J’aime tous ces gens ». Et ça se sent à la façon dont elle parle de chacun : ce vieux monsieur grabataire qui a beaucoup à raconter, ce couple d’artistes adorables, cette Mamie aveugle qui aime tant parler avec elle pendant qu’elle lui donne à manger…

Servir le repas, faire le ménage, lever, laver, sont pour elles autant de moyens d’être en relation avec ces personnes dépendantes, vulnérables, souvent isolées. Elle y trouve un tel plaisir qu’elle reste en lien avec elles jusqu’au bout : courriers, visites à l’hôpital… « Nous avons tant de souvenirs à partager » dit-elle.

Le témoignage de Corinne donne l’occasion de rendre hommage aux personnes qui exercent ces métiers magnifiques de soin et de service à la personne à domicile, même si les difficultés ne manquent pas. Elles éclairent le quotidien souvent difficile des personnes dépendantes, rendent leur vie supportable, soulagent le fardeau de leurs proches.

Ces métiers sont mal reconnus, peu prisés, parfois même méprisés : « c’est nul, tu vas devenir bonniche pour vieux », s’est entendu dire une étudiante en soins et services à la personne. Et bien non ! C’est tout le contraire. Exercer ces métiers, c’est prendre soin de ce qu’il y a de plus précieux dans notre vie : la personne, son corps, son cœur, au point que Jésus a pu dire : « ce que vous avez fait au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous l’avez fait ». Corinne ne le sait peut-être pas, mais c’est de Jésus qu’elle prend soin avec tant d’amour, et cela la rend heureuse !

Philippe de Lachapelle sur Radio Notre Dame

La beauté des métiers d’aide à la personne